LES FINALISTES

 

Illustration : Isabelle Françaix

Karen WIERZBA

 

Illustration : Isabelle Françaix

Marina POPLAVSKAYA

 

Illustration : Isabelle Françaix

 

Marius BRENCIU

 

 

Sunhae IM

 

 

David Dong Qyu LEE

 

Véronique SOLHOSSE

 

Illustration : Isabelle Françaix

 

Robert POMAKOV

Illustration : Isabelle Françaix

 

 

Margriet VAN REISEN

Illustration : Isabelle Françaix

 

Marie-Nicole LEMIEUX

 

 

Illustration : Isabelle Françaix

 

Pierre-Yves PRUVOT

 

Illustration : Isabelle Françaix

 

Lubana AL QUNTAR

Illustration : Isabelle Françaix

 

Olga PASICHNYK

 

 

QUI SONT-ILS ?

(Biographies obligeamment fournies par le CMIREB)

Lubana AL QUNTAR, soprano, Syrienne, Née le 15 juillet 1972 à Damas

Son premier professeur était russe : Galina Khaldiave, à l’Institut supérieur de Damas. Elle rejoint ensuite le Royal College of Music de Londres et se perfectionne pendant un an avec Kenneth William et Graziella Sciutti et suit des stages en France avec Glood Miloni.  Actuellement,  elle travaille au Conservatoire de Maastricht, sous la direction de Mya Besselink.

Lubana Al Quntar a donné des concerts avec l’Orchestre National de Damas.  Depuis l’obtention d’un 4e prix au concours international de chant de Belgrade, elle est invitée à donner des concerts à Belgrade, en Grèce, à Londres, en France et aux USA.

 

Marius BRENCIU, Ténor, Roumain, Né le 11 novembre 1973  à Brasou en Roumanie.

Marius Brenciu s’est formé à l’Université de la Musique de Bucarest,  où il a obtenu son diplôme de maîtrise dans la classe du professeur Ionel Voineag, et où il enseigne maintenant comme assistant.  Parallèlement, il est soliste permanent  à l’Opéra national de Bucarest.

Parmi plusieurs prix remportés lors de ses études,  citons celui du concours  international Julian Gayarre,  présidé par José Carreras et  le concours international Georges Enescu, présidé par Ileana Cotrubas.

Alfredo (La Traviata) en mai 1998 à l’Opéra national roumain,   Idomeneo  (Idomeneo)  à l’Opéra national de Sofia,  et à  Budapest,  il a  participé  à une tournée en Espagne avec la Messe en ut mineur de Mozart et le Messie de Haendel.

 

 

Sunhae IM, soprano, Coréenne, Née le 15 janvier 1976  à Cholwon

De 1994 à 1998, Sunhae Im étudie au Conservatoire de l’Université nationale de Séoul,  avec le Professeur Lokyung Pak  et vient ensuite à la Hochschule für Muzik de Karlsruhe,  chez le professeur Roland Hermann.  En 1997,  elle remporte le 1-er prix du Concours de l’Association Coréenne « Schubert » et le Grand Prix du Concours de la Jeunesse, en Corée également.   Suivent ensuite d’autres prix en Corée et au Japon (Tokyo et Osaka).

Le public belge a déjà eu l’occasion de l’entendre  dans des œuvres de Mozart,  avec le Koninlijk Filharmonish Orkest van Vlaanderen, sous la direction de Philippe Herreweghe,  à Anvers,  à Gand et à Lille.  Philippe Herreweghe l’a d’ailleurs engagée à nouveau   pour un concert Mozart avec le Berliner Sinfonie Orchester, à Berlin,  au Festival de Baden-Baden avec des airs de Mendelssohn  et une tournée en Ukraine. Elle a débuté en février dernier dans le rôle de Barbarina, à Francfort.

 

David Dong Qyu LEE, contre-ténor, Coréen, Né le 11 février 1978 à Séoul.

Une  belle voix de contre-ténor n’est pas banale.  Aussi David Dong Qyu Lee compte-t-il déjà  plusieurs expériences de concert malgré ses vingt-deux ans et des études non achevées encore à l’Académie de Vancouver au Canada  (professeur principal: Phyllis Mailing).  Appelé surtout dans  le répertoire baroque,  il a déjà interprété  différents rôles dans les œuvres de Pergolèse, de Scarlatti, de Haendel, de Bach, mais on le trouve aussi  dans des airs de Tandredi  (Rossini)  d’Idamante dans Idomeneo ou d’Oberon dans le Midsummer Night’s Dream de Britten.

Il vient de remporter un des premiers prix du concours de l’YCA  (Young Concert Artists) à New York et peut être fier d’un titre de « Grand Finalist » du Concours du Metropolitan Opera.

Marie-Nicole LEMIEUX, contralto, Canadienne, Née le 26 juin 1975 à Dolbeau Mistassini

Formée au Conservatoire de Musique de Montréal, dans la classe de Marie Daveluy, Marie-Nicole Lemieux est lauréate du Concours de Musique du Canada et du Festival de National de Musique en 1998,  et d’autres prix  canadiens en 1999.   Elle a déjà présenté plusieurs concerts et galas à Chicoutimi, à Lachine, à Montréal et a été enregistrée et diffusée sur les ondes de Radio-Canada  dans la série « Début »  en novembre 1999.

 

Olga PASICHNYK, soprano, Ukrainienne, Née le 3 mars 1968 à Rivne

La première approche musicale d’Olga Pasichnyk est le piano.  Elle passe ensuite au chant, dans l’école de sa ville natale avec le professeur Nadia Safronova et monte ensuite au Conservatoire de Kiev, avec le professeur Eugenia Miroshinichenko, puis, se perfectionne à l’Académie Chopin à Varsovie, avec Alina Bolechowska.

En 1992,  elle est engagée comme soliste à l’Opéra de Chambre de Varsovie,  ce qui lui donne l’occasion de se familiariser avec les opéras de Haendel, Lully, Monteverdi, Mozart, Purcell, Rossini et de se produire avec cette compagnie aux festivals de Dresde, de Madrid et dans des tournées en Allemagne, en France, au Canada et au Japon.  Olga Pasichnyk  montre une prédilection pour l’époque baroque et est engagée avec plusieurs ensembles d’Europe spécialisés dans ce style.   Cela ne l’empêche pas d’aborder tous les autres répertoires avec succès.

Parmi ses prix, on trouve le 2e prix au concours de ‘s Hertogenbosh en 1994,  le 2e également au Concours Mirjam Helin à Helsinki en 1999 et plusieurs autres récompenses en Pologne.

 

Robert POMAKOV, basse, Canadien, Né le 25 février 1981 à Toronto

Tout s’est passé très vite  pour Robert Pomakov -  basso cantante -  puisqu’il se présente au Concours Reine Elisabeth à l’âge de dix-neuf ans seulement, avec,  déjà derrière lui,  toute une expérience de chanteur d’opéra  et de concertiste.  Depuis 1992,  il fait partie des chœurs de l’école St-Michel à Toronto. A partir de 1998, il commence sa formation au Royal Conservatory of Music’s Young Artists’ Performance Academy, avec Mary Morrison, formation qu’il continue actuellement au Curtis Institute à Philhadelphie, sous la direction de Mikael Eliasen.

Il a également participé aux travaux du Canadian Opera Company Ensemble Studio à Toronto et suivi plusieurs cours d’été, avec Marilyn  Horne et Marlena Malas.

Ces divers lieux  lui ont permis d’étudier les rôles de Colline dans la Bohème, d’Arkel dans Pelléas et Mélisande, de Quince dans ‘A Midsummer Nights Dream » (Britten) de Masetto dans Don Giovanni et d’Antonio dans les Noces de Figaro de Mozart, le tout sous la direction de Richard Bradshaw.

 

Marina POPLAVSKAYA, Soprano, Russe, née le 12 septembre 1977 à Moscou

Cette jeune soprano moscovite est passée des chœurs d’enfants du Bolchoï, où elle était soliste au Conservatoire  Ippolitov-Ivanov de Moscou, chez le professeur  Piotr Tarassov.

De 1996 à 1998  elle a travaillé comme soprano invitée au  Novaja Opera de Moscou,  récoltant  quelques prix.  En septembre 1999, il s’agissait du 2e prix au concours international des jeunes chanteurs d’opéra « Elena Obraztsova » à Saint-Pétersbourg.

Son répertoire s’étend aux airs antiques, aux mélodies, lieder et chansons populaires, russes et autres.  Elle travaille actuellement  une série de rôles tels que Lumila  (Ruslan et Ludmila de Glinka), Tatiana (Eugène Onegin), Violetta, (La Traviata),  Pamina (La Flûte enchantée), etc.

 

 

Pierre-Yves PRUVOT, baryton, Français, Né le 16 septembre 1970  à Nevers

Pierre-Yves Pruvot s’initie très tôt à la musique par la trompette et le piano. Parallèlement à des études d’ingénieur, il travaille de chant avec Pascale Reynaud tout en suivant la classe d’accompagnement au piano au CNS de Lyon.  Il entre au CNSM cette ville dans la classe de chant de Margreet Honig et obtient son diplôme en 1996.  Lauréat du Concours de Verviers en 1997,  il remporte le 2e prix du concours de ‘s Hertogenbosch en 1998, et le 1er prix de mélodie française au Concours international de chant de la Ville de Paris.

Il a déjà une bonne expérience de l’opéra,  de l’oratorio et du concert, en récital ou avec orchestre.  Il a tenu plusieurs rôles  importants à Lyon, a chanté sous la baguette de chefs tels qu’Alberto Zedda, Michel Plasson, Rolf Reuter, avec l’Orcheste Colonne et l’Orchestre national de Lyon ou l’Ensemble Orchestral de Paris, et a participé à plusieurs créations contemporaines. Interprète reconnu du lied et de la mélodie, il forme un duo avec le pianiste Charles Souisset depuis 1993.  Ensemble, ils ont réalisé déjà plusieurs enregistrements discographiques.

 

Véronique SOLHOSSE, soprano, Belge, Née le 4 mars 1968 à Liège

Après le Conservatoire de Liège, Véronique Solhosse part se perfectionner à celui de Paris, dans la classe de Madame M. Alcantara. 

Elle gagne plusieurs concours dont le Pro Civitate à Bruxelles, le Concours international d’interprétation de mélodies françaises et le Concours international des Maîtres du chant à Paris.

A plusieurs reprises, elle a chanté en concert en Belgique, en France, en Italie… les  œuvres religieuses de Pergolèse,  Bach, Vivaldi, Mozart, Haydn, Mendelssohn et d’autres.    Elle a en outre  interprété les rôles de Didon (Purcell), Solveig (Peer Gynt de Grieg), la Baronne dans la Vie Parisienne d’Offenbach ou Fiordiligi dans Così fan tutte de Mozart.

 

Margriet van REISEN, contralto, Néerlandaise, Née le 11 juillet 1971 à Nimègue

Margriet van Reisen est passée du Conservatoire d’Utrecht  (prof. H.Y. Diemer) à la Guildhall School de Londres dans la classe d’opéra avec les professeurs David Pollard, puis Rudolf Piernay.   Elle y a remporté en 1999 le premier prix du Concours « Schubert ».   Elle a également suivi les conseils de plusieurs autres professeurs.

La Guildhall School lui a permis  de travailler déjà plusieurs rôles importants,  sous diverses directions :  Rinaldo  (Haendel),   Alkandre dans Pénélope de Fauré,  Orfeo  (Gluck),  Tancredi (Rossini)  ou Ottavia dans le Couronnement de Poppée (Monterverdi)

Complémentairement, on lui compte de nombreuses expériences dans l’oratorio, à Utrecht, en Angleterre et à Singapour, ainsi qu’une série de récitals et concerts avec orchestre dans un répertoire très varié

 

Karen WIERZBA, soprano, Canadienne, Née le 22 novembre 1974 à Missiauga, dans l’Ontario

Titulaire d’un «Master degree » en art vocal à l’Université de Toronto, dans la classe du professeur Mary Morrison, Karen Wierzba a chanté plusieurs années dans les chœurs de l’Opéra Atelier de Toronto et dans d’autres chœurs canadiens et passe une partie de son temps à préparer des étudiants à leurs examens et auditions, au Royal Conservatory et l’Université de Toronto.  Elle  est régulièrement soliste dans des concerts d’oratorio, ou en récital et a d’ores et déjà dépassé les frontières canadiennes : on la  trouve au festival de Tanglewood  dirigé par Seji Ozawa,  dans le rôle titre de Thérèse  (Poulenc) et avec quatre récitals, et récemment à New York.  A noter aussi,  le rôle titre de l’opéra Rodelinda de Handel avec la Music Academy of the West, le rôle d’Armina dans la Traviata à Vancouver.